Mission Maroc
14 au 17 octobre 2018

Une mission = 3 destinations : Casablanca, Rabat et Tanger

 

6 bonnes raisons de partir au Maroc

1 – Carrefour entre l’Afrique et l’Europe

Le Maroc dispose d’une façade maritime importante (plus de 3500 km, au total).

2 – Un berceau économique

L’essentiel de l’activité économique se concentre aujourd’hui au Nord-Ouest du pays, plus précisément sur l’axe Casablanca-Rabat-Tanger.

 

3 – Casablanca, capitale économique

Première place financière du Maroc, cette dernière accueille également un tiers des établissements industriels. Tanger, située sur le détroit de Gibraltar et véritable plaque tournante du trafic maritime.

4 – En quête de français

L’expertise française est ainsi particulièrement recherchée dans les secteurs de l’industrie (automobile, aéronautique, électronique, agroalimentaire…), du transport, de la logistique et du BTP, mais aussi dans le domaine agricole, énergétique (développement durable et énergies renouvelables) et environnemental.

5 – Classement Doing Bussiness

69ème position sur le classement Doing Business 2018 de la Banque Mondiale.

6 – Vos entreprises aidées !

Investissements publics à hauteur de 17.55 milliards dans le secteur privé.

Secteurs porteurs

check

Minier : recherche et prospection d’OCP, phosphate, cobalt et or.

check

Digital : transformation numérique des démarches administratives + rendre les PME connectée.

check

Agriculture : modernisation des petits agriculteurs et optimisation des cultures.

check

Tourisme : création de 200 000 nouveaux lits.

check

Environnement : plan d’assainissement des liquides et traitement des décharges publiques.

check

Automobile : cinq écosystèmes vont permettre de faire passer le taux d’intégration locale de 50 à 80 % à l’horizon 2020 : câblage, métal et emboutissage, systèmes intérieurs, moteurs et transmissions et batteries. Et un sixième, système extérieur (vitrage, serrure, radio, écran…) est en cours de développement.

 

check

Energies renouvelables : Agence française de développement (AFD) a conclu un protocole d’accord avec le président de l’Agence marocaine des énergies durables (Masen), Mustapha Bakkoury, prévoyant d’apporter un prêt de 150 millions d’euros pour financer la première phase du futur complexe solaire Noor Midelt et une subvention de 500 000 euros pour accompagner Masen.

check

Formation / Santé : la formation, doter de ressources humaines, créer des centres, des écoles spécialisées, y compris dans les énergies renouvelables et dans d’autres secteurs qui sont autant de gisements d’affaires comme la santé.

Ils soutiennent la mission

retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer