A quand les gilets jaunes entrepreneurs ...

On parle beaucoup en ce moment de ras le bol fiscal des citoyens… de l’incompréhension que l’on a aujourd’hui dans ce bric-à-brac de mesures où personne ne s’y retrouve. Et on oublie une catégorie : L’entrepreneur. Lui aussi il en a ras le bol de cette fiscalité qui bouge en permanence.

L’Etat cherche à faire des économies sur les 140 Milliards d’aide qu’il donnerait aux entreprises. Je n’arrive pas à voir où elles sont mais, s’ils le disent…  et pour cela, il prend l’argument environnement pour donner un coup de massue aux entreprises qui utilisent des engins et des moyens de transport Diesel en supprimant le taux réduit sur la TICPE. Non seulement le produit va coûter plus cher à la base, mais en plus la taxation sera plus forte.

Et j’entends des citoyens proposer une augmentation de salaire équivalente à la hausse du diesel. Payée par qui ? Par eux-mêmes sur la recherche de productivité et production que nous serons obligé d’avoir. Car ne parlons plus de marges dans les entreprises il va falloir les compter sur le bout des doigts les niches où l’on gagnera de l’argent pour le réinvestir quelque part. Pendant ce temps, on continue à ne pas voir que, comme dans un ménage classique, lorsqu’on sent que les recettes sont difficiles à obtenir on limite les dépenses. Et si on doit mettre un vrai coup de poing sur nos dépenses publiques.

Il faut interdire de construire un budget d’Etat tout compris (d’en haut à tout en bas de l’échelle) déficitaire. Car même si on réduit le déficit annuel, on cumule encore de la perte. Geler en euro constant la dépense. Le gain à faire partout sera de 2 ou 3 %. Mais sur le volume c’est énorme. Un rond point par ci, un poste par là, une grande réalisation partout… Autant de projet qui pourraient être reportés pour une période où l’économie non circulaire repartirait. Car pour l’instant l’entreprise donne l’argent, l’Etat ou la collectivité le dépense avec sa ponction au passage, et on nous dit qu’on nous la rend par les investissements faits….  Et c’est toujours la faute à l’autre  si les dépenses augmentent.

On aime ou on aime pas, mais la volonté de réduire la dépense de notre région Auvergne Rhône-Alpes est bonne. Si maintenant en plus, elle stabilise son budget et baisse les taxations aux entreprises elle aura montré un exemple novateur exceptionnel. Mais je suis dans le monde des bise-nounours, il y a encore des commissions à créer, des échelons intermédiaires à créer, des emplois voir des postes à responsabilités à conserver ne serait ce que pour les égos de chacun. Le gel constant, c’est pas grand-chose pourtant cela serait un début. Et là on aurait pas besoin de toucher à la fiscalité de la TICPE.

retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer